Cela fait maintenant un peu plus de deux ans que je me suis lancée dans mes premières coutures. Je me rappelle très  bien de mon état d'esprit à l'époque: "c'est pas possible! Trop bien de pouvoir coudre ses vêtements, ses sacs, il faut que j'essaie!!". 

Il y a l'excitation que l'on ressent lorsque l'on se lance vers quelque chose de nouveau, la motivation, AU TOP, en admirant les coutures des coupines, les patrons, la multitude de possibilités… tous ces tissus aussi, ouh la la!!!! J'avais envie de tout faire, et je crois que j'ai fait énormément de choses!!!!! oui, des choses, parce que l'excitation et l'impatience étant alors liés, il m'est arrivé plus d'une fois d'obtenir une "chose", pas un vêtement, mais une espèce de truc que l'on ne saurait nommer autrement qu'avec un "raté", un "n'importe quoi". Là, on se retrouve avec le moral mille pieds sous terre, la déception au sommet et des "pfff j'y arriverai jamais, je suis pas douée, cela m'énerve, encore moche… et j'en passe". Et là je ne parle que de la couture d'un point de vue "techniques de couture", il reste encore toutes les autres facettes!

 

Le choix du tissu par exemple: horreur des débuts! Car même si l'on a parfaitement cousu, si l'on a pas choisi le bon tissu pour le bon modèle……. eh bien… eh bien ce n'est tout simplement pas ce que l'on imaginait, pour ne pas dire laid!!!! Le choix du tissu est un vrai casse-tête au début, on se retrouve face à des tonnes de matières, de noms (que l'on ne comprend pas) et au final on choisit juste une couleur, un motif,un imprimé qui nous plait……. et malheureusement cela ne fonctionne pas à tous les coups! Je me rappelle avoir cousu une robe avec une cotonnade imprimée fleurs, on aurait dit une blouse de cantine de mémé!!!!! Bouh que c'était laid….. alors que le tissu était beau, le patron aussi… mais ils n'étaient pas faits pour finir ensemble! 

Heureusement, tous mes ratés et toutes mes déceptions étaient utiles et j'ai appris de chacune d'elles. J'ai encore beaucoup beaucoup à apprendre, mais je progresse et mieux encore, j'aime toujours et de plus en plus coudre! Ratés ou pas ratés!

Je trouve dans la couture, la satisfaction de faire quelque chose d'utile, de joli et aussi et surtout, quelque chose qui me corresponde. Un vêtement dans lequel je me reconnais et me sens bien. De fil en aiguille, c'est le cas de le dire n'est ce pas, j'en suis venue à l'idée de tenter mes propres patrons, selon mes propres envies, goûts, attentes en matière vestimentaire. J'aime être féminine, mais de plus en plus le confort passe en priorité et c'est ainsi que sont nés, sous mes chtites mains, des tracés, des patrons qui remplissaient les cases de mes critères "décontracté/chic/fémimin".

 

Voilà j'y suis, c'est le moment de vous parler de mon patron, le "Sweat Aristo", que j'ai décliné en robe, et qui est né d'une idée comme ça:

 

DIY: Do It Yourself: Sweat Aristo.

 Du molleton, du coton ou du jersey en contraste, des poches pour mettre mes mains au chaud et "marquer" la taille, un col croisé en contraste, des poignets mousquetaires (un péché mignon) sur des manches mi-longues, un bas en arrondi pour le sweat… toutes les idées étaient là… 

 

Il a fallu passer à la case "coupe à plat"/"patronnage" et là…eh bien j'ai lu, et lu, et lu et…encore et encore et encore et encore lu! J'ai lu mes bibles du patronnage:

Le modélisme de mode de Teresa gilewska, tome 1/2/3/4

 

Ce fut long, fastidieux, passionnant et cela l'est encore, car je n'ai pas fini de les consulter et de les relire, mais j'ai fini par tracer le patron de mon "Sweat Aristo", que je vous présente, sans prétention, pour le plaisir simple de partager ma joie et satisfaction face à un projet couture abouti:

 

DIY: Do It Yourself: Sweat Aristo.
DIY: Do It Yourself: Sweat Aristo.
DIY: Do It Yourself: Sweat Aristo.
DIY: Do It Yourself: Sweat Aristo.
DIY: Do It Yourself: Sweat Aristo.
DIY: Do It Yourself: Sweat Aristo.

Je l'adore mon sweat:)

Au niveau de la réalisation, le plus dur fut le tracé du col, un coup trop resserré sur le cou, un coup trop long, trop haut etc… je crois avoir fait au moins une dizaine de tracés, juste pour ce dernier. Pour ce qui est du modèle dans sa globalité je suis partie sur une base que je pourrai réutiliser pour bien d'autres versions avec très peu de changements, car je suis persuadée que plus on coud un modèle, plus on le réussit: je voulais donc une base déclinable au maximum (parce que j'ai beaucoup de modèles en tête). Et mis à part les poches, que j'ai modifiées deux fois pour des questions de confort sur soi, et de réalisations (et ce fameux col), le premier tracé fut le bon.

 

Voici sa version robe, qui a subi quelques modifications, ajustement sur le mannequin:

 

DIY: Do It Yourself: Sweat Aristo.
DIY: Do It Yourself: Sweat Aristo.
DIY: Do It Yourself: Sweat Aristo.
DIY: Do It Yourself: Sweat Aristo.

Regardons de plus près:

 

DIY: Do It Yourself: Sweat Aristo.
DIY: Do It Yourself: Sweat Aristo.

Le dos, qui a donc connu ses derniers ajustements sur mon mannequin, afin que le modèle soit un peu cintré, tout en gardant son côté décontracté: 

DIY: Do It Yourself: Sweat Aristo.

J'ai en fait marqué deux pinces aux épingles face endroit, et cousu directement deux grandes boutonnières sur ces dernières, afin de créer deux coulisses pour mon ruban que je peux, plus ou moins, serrer selon le cintrage voulu.

 

Les deux modèles sont hyper confortables, et j'avoue que je suis ravie d'être allée au bout de ce défi périlleux, et je vais pour sûr m'en coudre encore quelques uns!

 

16 réponses à DIY: Do It Yourself: Sweat Aristo.

  1. gabyz29 dit :

    Ta persévérance paie !!!!!! Ton modèle est juste terrible !!!! Belle réussite !!!

  2. Christine dit :

    Je suis admirative de voir que tu as toi même conçu ton modèle. Une très belle réussite, bravo.

  3. lajoliegirafe dit :

    Merci beaucoup! Ton avis est TERRIBLEMENT motivant!;)

  4. lajoliegirafe dit :

    Un modèle qui correspond parfaitement à ma personnalité, c’est ce qu’il y avait de plus motivant;) Merci à toi Christine!

  5. Gaëlle dit :

    Et il est très réussi, tu as eu bien raison. le détail des poches me plait beaucoup. L’encolure également. bravo. A quand la commercialisation ?

  6. lajoliegirafe dit :

    Merci Gaëlle! Commercialisation….. hum il faut que je vise la lune pour atterrir au moins dans les étoiles c’est cela?;)

  7. Mimoutch dit :

    Wouaou ! Je suis totalement admirative ! J’adore le côté design du col et des poignets. Je suis fan de la robe avec le lien dans le dos. Bravo !
    Je le retrouve bien dans le début de ton article, j’ai moins d’un an de couture au compteur, et les erreurs de parcours, ça me connaît ! Mais je ne continue et j’apprends, je suis têtue et motivée ! Et quand je vois ce que tu es capable de faire, ça me motive encore plus ! Je me suis fait offrir la série de livres de T Gilewsa que je potasse pour le moment, mais un jour peut-être…

  8. Mimoutch dit :

    Je *me retrouve, pardon !

  9. lajoliegirafe dit :

    Merci à toi pour ce commentaire élogieux et gratifiant. Je suis ravie d’apprendre que je suis source de motivation, car c’est aussi pour cela que j’aime partager mes aventures couturesques;) bises

  10. Annie Coton dit :

    J’ai beaucoup ri en lisant ton article car moi aussi ça fait à peu près deux ans que je couds et je suis passée par exactement les mêmes déconvenues que toi! En tout cas, je suis impressionnée par ce que tu arrives à patronner. Le sweat aristo est très réussi et très féminin (ce qui n’est jamais gagné pour un sweat!). Et tes petites touches de Liberty sont à tomber par terre! et maintenant j’ai hâte de voir ton top en maille transparent mais pas trop;)

  11. lajoliegirafe dit :

    Il semblerait que ce post fasse rire et sourire plusieurs couturières et c’est tant mieux!;) Comme quoi il est important et judicieux de parler de nos déboires aussi!;) Merci pour ces compliments, je suis flattée, surtout que je pensais que tu avais au moins de 10 ans de couture derrière toi!;) A bientôt pour un fameux top transparent ou autre…

  12. C-LIne dit :

    Execellent j’adore ton sweat avec le tissu candy flakes… Bravo !!!

  13. Géraldine dit :

    J’adore le sweat et l’idée du lien avec les coulisses sur la version robe !
    Ne sachant pas patronné, ni franchement dessiné d’ailleurs, devrais je potassé les bouquins que tu mentionne ?

  14. lajoliegirafe dit :

    C’est effectivement le meilleur moyen de faire ses patrons correctement;) Cela est fastidieux certes, mais comme pour tout il est important d avoir les bonnes bases. Ces bouquins sont très biens et il y a aussi beaucoup de guide, d’aide, devidéos sur le net!

  15. celine quero dit :

    Magnifique !!! craquage total… je ne me suis jamais fait de vêtement… mais je n’ai pas pu résister. j’adore !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *