Voilà un patron qui porte fort bien son nom, et qui m’a tapé dans l’oeil dès sa sortie !  Le petit dernier de Marisa, passerait sous le pied de ma MAC, aucun doute possible.

Par contre, je l’ai tout de suite imaginé dans un tissu Chanel qui m’a été très généreusement offert (encore mille mercis si tu me lis !), or l’article d’Annie, que je lis toujours avec beaucoup d’intérêt, a tiré le signal d’alarme… mon tissu Chanel n’est pas adapté… Je ne vous cache pas ma déception quand j’ai pris connaissance de cette information. Plusieurs jours, pour ne pas dire 2 semaines, se sont passées avant qu’une nouvelle illumination ait lieu. Ni une, ni deux, je commande le fameux tissu en tête, le patron et me frotte les mains de satisfaction. Sauf qu’une fois mon coupon réceptionné…. et bien je vous le donne en mille…. NON…. en fait cela ne va pas le faire du tout ! Alors bon, le coupon ce n’est pas grave, il n’est pas perdu et je lui réserve le modèle qui le mettra en valeur, mais mon Incontournable…. Je le coupe dans quoi ??? 

Têtue comme une mule et bien décidée, je refais le tour de mon stock et là…. j’ai su ! Un coupon trésor en lainage offert par mon papi et un liberty velours offert par des amis. Il y aura donc deux incontournables ! 

Avant de faire place aux photos, parlons un peu de ce patron : rapide, facile, très bien pensé et taillé : nickel ! Je n’ai rencontré aucune difficulté, l’ai cousu en S, en deux heures. 

Première version dans le lainage de la malle aux trésors de mon papi, avec un petit passepoil rouge au niveau de l’empiècement devant et aux manches. Seul petit regret pour cette version : ne pas avoir doublé. La laine accroche et gratte un peu si je n’ai pas de manches longues.

IMG_8896
IMG_8897 IMG_8898

C’est ma version préférée, elle a des allures faussement chic et comme toutes les coutures que je réalise avec les étoffes de mon papi, a une valeur sentimentale particulière.

Pour la seconde version , en velours liberty, j’ai choisi de poser une fermeture éclair, espérant ainsi donner un petit coup de modernité à ce motif bien marqué… Ayant en ma possession deux autres zip métal, je me suis dit que la pose sur les manches serait parfaite et complémentaire. J’ai donc coupé les manches en leur milieu pour cette modification. Pour le zip central, j’ai utilisé une longueur 50cm et ai fait sauter quelques rangs de griffes à la pince, pour pouvoir l’arrêter proprement sous le parement.

IMG_8895
IMG_8892 IMG_8893

IMG_8894

Je suis ravie de mes Incontournables, qui passent sans problème sous mon manteau et dont je peux ainsi profiter même par grand froid. 

A tout bientôt pour une Jupette à l’humeur changeante, un manteau tout chaud, ma « collection d’Aristos suite », mes cousettes Blousette rose…. euh… je suis vraiment en retard niveau posts en fait !

29 réponses à L’Incontournable

  1. Géraldine dit :

    Quelles sont belles !!!! Une préférence pour celle en lainage mais elles ont toutes les 2 tellement de classe !!!

  2. Tout simplement superbes! J’adore le passepoil rouge qui donne un coup de peps! Je suis fan fan fan!

  3. stordigot dit :

    Rolala, qu’ils sont beau ! J’adore les tissus que tu as utilisé et le zip pour la version 2 rend superbement bien.
    Je me réjouis de voir tes prochains posts et surtout ta collection d’Aristo!!! :D

  4. La FabriqÜd. dit :

    Alors là je suis bluffée !!
    Les deux versions sont très originales et mettent parfaitement le patron en valeur (… vais-je craquer …?).
    Mention spéciale pour l’incontournable en lainage, j’adore le rendu, j’adore le lainage !!
    Bravo, bravo !!!

  5. emilie94410 dit :

    J’aime j’aime j’aime et plus spécialement la version avec le tissu de ton papi, tu as bien fait d’ajouter ce passepoil rouge, c’est très joli comme ça! Dommage quand même pour la doublure ;(

  6. danielle dit :

    J’adore . Mon préféré étant celui en Liberty….

    Bises

  7. Belinda dit :

    elles sont magnifiques ces deux vestes, bravo pour les petits plus apportés :-D

  8. Marisa dit :

    complètement fan de tes deux versions :-)

  9. Alice dit :

    ah j’adore tes versions et j’ai un vrai coup de coeur pour la seconde avec ces zips! très moderne!

  10. AxelleC dit :

    Ils sont très réussis !

  11. Kate dit :

    Qu’elles sont jolies tes deux versions!

  12. simone dit :

    J aime beaucoup la 2. J ai aussi l intention d y ajouter une férmeture éclair. Pourquoi fais tu sauter quelques griffes ?

    • lajoliegirafe dit :

      Merci Simone. J’ai enlevé quelques griffes car avec ma stature, une fermeture clair 45 cm était trop courte, mais la 50 cm trop longue, dans le sens où les griffes ne s’arrêtaient pas avant la parementure. Pour que ce soit propre et que je je puisse juste orienter la fin de ma FE vers l’intérieur et non la couper, j’ai enlevé des griffes. Sans quoi j’aurai eu une sur-épaisseur et aurais risqué de cassé plus d’une aiguille lors de la couture de la parementure. J’espère t’avoir éclairé, belle journée à toi.

  13. Naty dit :

    Wahou, mais Wahou !
    Pourtant j’aime vraiment ce que fait Marisa, la preuve, j’ai genre 5 Confortables et 6 Discrètes (oui tout va bien), mais là je sais pas, j’avais pas été hyper convaincue.
    Et là je vois tes versions et c’est juste une révélation.
    Bon le lainage parfait, on en parle pas, hein … Et la version zippée … bref j’adore, et je trouve que tu mets super bien en valeur le modèle.
    C’est pour moi les plus jolis que j’ai vu !

  14. anne dit :

    Bonsoir, magnifique,ce n’est qu’un mot qui veut dire superbe. Je me permets de vous demander un conseil, quand on pose un passepoil, au départ de la couture comme la veste il faut le prendre dans la couture d’emmanchures ou non,ou il faut couper net au bord de couture, ainsi qu’au bord de fermeture, il faut couper net ou replier un peu en coupant un peu le cordon qui est dedans. Merci beaucoup pour ce conseil qui va me rebooster pour la couture d’une petite robeMerci beaucoup et bonne soirée. Anne

    • lajoliegirafe dit :

      Merci pour tes compliments. Tu procedes de manière identique à la pose d’un ruban. Tout doit être pris dans les coutures, sauf que pour t’eviter un bourrelet, une surepaisseur dus au cordon du passepoil, tu vas ouvrir le passepoil avec un decouds vite, afin de pouvoir couper uniquement le cordon juste avant les extremites;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *