Ajouter ses marges de couture : voilà un article qui parlera à nombreuses d’entre vous ! En tout cas je l’espère. Quoi qu’il en soit, le sujet a bel et bien sa place ici puisque je propose mes patrons PDF marges non-incluses. Je profite d’ailleurs de cet article pour vous rappeler pourquoi j’ai choisi de ne pas les inclure :

1- Nous n’avons pas toutes les mêmes habitudes de couture et imposer une largeur de marge selon ma propre habitude ne me paraissait pas judicieux. Ce n’est pas parce que moi je couds à 1 cm pour un assemblage classique, que cela signifie que c’est le cas pour la majorité des couturières.

2- Inclure les marges sur les patrons signifie que les planches patron seront plus grandes… et cela ne me paraît en aucun cas un point positif.

3- Inclure les marges signifie également qu’il est plus laborieux de reporter les lignes de couture sur votre tissu, or il s’agit d’une procédure que je vous conseille régulièrement dans la réalisation de mes modèles.

Ce point de nouveau abordé et éclairé, reprenons depuis le début : les marges de couture, c’est quoi?

Marges de couture : longueur ajoutée  sur les pourtours d’un patron pour permettre de coudre les pièces entre elles. Elles varient de 0,7 cm à 1,5 cm environ. Elles sont aussi appelées « valeur » de couture.

Cela me permet de poursuivre sur un point qui me semble  important : où ajoute t-on les marges de couture ? La réponse va vous paraître simple et d’une  évidence à toute épreuve :

partout où vous serez amenées à réaliser une couture d’assemblage !

Evident mais pourtant… L’expérience à déjà démontré que vous en ajoutiez là où vous en aviez nullement besoin ! Exemple parfait : les parementures ! Petite illustration très  explicite :

Alors ? qui a l habitude de réaliser selon le dessin 1 ?

Nous avons passé un premier pas,  maintenant attaquons nous à ces fameuses marges et surtout à la manière de procéder pour que vous ayez un assemblage le plus facile et le plus précis possible.

Première chose importante : le materiel ! Il vous faut une équerre (ce qu’il y a de plus standard) et un perroquet (appelé aussi pistolet, il s’agit d’une règle de tailleur présentant courbes et lignes droites, utilisée pour le patronage). Si vous ne devez en avoir qu’un, à mon humble avis c est celui ci : https://www.rascol.com/A-229843-regle-incurvee-perroquet-rascol.aspx?tracking=Doofinder

Pour cela, il va falloir harmoniser les extrémités de nos marges  ,  qu’elles soient sur des angles et courbes similaires ou non.  Maîtres mots : angles droits et équerre !

En effet pour que nos marges se superposent parfaitement en début et fin de couture, il faut que les angles externes de vos marges présentent un angle droit ! Pour cela, deux choses fondamentales à retenir :

  • Toujours respecter la valeur de marges définie au départ.
  • Toujours tracer son  premier angle droit par – apport à la ligne de piqûre du patron.

Si nous procédons par étapes :

1-  Je prolonge les  lignes de mon patron (en bleu pointillés).

2- Je trace les marges à 1cm (pour des marges de 1cm) en reportant les courbes et les angles de manière identique au patron (en vert pointillés).

3-  J’aligne mon équerre sur les lignes de piqûre prolongées (tracés bleu pointillés) du patron pour tracer mes premiers angles droit . Je trace mes lignes perpendiculaires en veillant à respecter le minimum  de 1 cm de marges de couture repérable grâce notre tracé en pointillés vert.

Concrètement voilà ce que cela donne :

Marges buste
zoom encolure
Zoom emmanchure
Marges manches classique
Zoom ourlet manche non-droite
Marges manche tailleur /technique identique buste découpe princesse
Zoom manche tailleur
Marges pantalon
Zoom fourche

J’espère que l’ensemble de ces tracés lèvent le voile sur les secrets des marges de couture et je vous laisse le soin de télécharger le PDF ci-dessous qui contient les  dessins d’ensemble afin de vous en servir de mémento;)

Mon fichier « marges » récapitulatif

N’oubliez pas l’importance d’avoir le bon matériel et je vous encourage à investir dans un  perroquet.  Il vous sera aussi très utile pour retracer harmonieusement les patrons lors du mix de plusieurs tailles ou encore lors des ajustements de stature. 

Je compte sur vous pour me dire ce que vous pensez de cette méthode, qui à pour but de vous faciliter l’assemblage et le rendre plus précis ;)

A tout bientôt et bonne couture! 

Taggé avec :
 

15 réponses à Ajouter ses marges de couture

  1. Marie-Line Baroche dit :

    Merci pour ce super tuto. Je me suis souvent arraché les cheveux pour ajouter mes marges avec ce fameux angle droit. Je garde ce tuto bien précieusement. Encore merci.
    Marie-Line

  2. Agnès S. dit :

    Merci gentille girafe pour ces explications précieuses pour une débutante comme moi!

  3. helene dit :

    Formidable ! Depuis le temps que j’espère un tuto compréhensible sur le sujet !
    Un très grand merci !

  4. Beige cannelle dit :

    Quand j’ai découvert cetee technique avec ma prof de patronnage il y a quelques années, ça a changé ma vie ! (De couturière en toug cas). C’est d’ailleurs un des points sur lesquels j’évalue la qualité d’un patron : nombreux sont ceux qui sont proposés « marges incluses » mais sans ce travail sur les marges… alors c’est vraiment chouette d’avoir pris le temps de présenter ça au plus grand nombre ! J’ai juste une petite question, qui me fait toujours bcp hésiter : comment choisis tu la ligne sir laquelle tu fais ton angle droit ? Par exemple, pour le pantalon, il est sur la ligne de couture intérieure de la jambe. Est-ce que ça marche aussi si on aligne l’équerre sur la ligne d’enfourchure ?

    • lajoliegirafe dit :

      Effectivement cette technique de talonnage à l’équerre ne se retrouve pas partout, mais il faut dire que ce n’est pas une obligation de patronage. C’est une technique qu’il est utile de connaître car l’assemblage est plus facile et précis.
      Je choisis la ligne bleu de mise à l’équerre en fonction de mon ordre d’assemblage… Pour le pantalon, je commence majoritairement par assembler les jambes devant et dos… d’où mon choix. j’aurais pensé à l’assemblage du basic five, et sa braguette sous pont, j’aurais talonné sur la fourche, car je commence par assembler les fourches. Après il ne faut pas bloquer car tu peux très bien talonner sur les 2 lignes en même temps ! je t’enverrai une photo via IG pour te montrer rapidement;) L’essentiel à retenir est le respect minimal de la marge et la mise en place de l’équerre sur une ligne de piqûre;)

  5. Audrey dit :

    Bravo pour ces explications! merci beaucoup!

  6. Isabelle dit :

    Merci pour cet article très complet !

  7. Aurélie dit :

    Les explications sont claires, compréhensibles, tout est bien détaillé. Merci beaucoup pour ton travail.

  8. jacqueline Lajeune dit :

    Merci beaucoup, je couds depuis quelques mois seulement et cela me sera très utile.

  9. Martine Pierron dit :

    Merci pour toutes cex explucations

  10. Tricoaddict dit :

    Merci beaucoup à toi pour tout ce travail et ce partage !

  11. Marioon dit :

    Bonsoir. Merci pour cet article. Le schéma quant aux marges sur les ourlets de manches est tres interessant ! Je ne faisant pas cela, je vais y être attentive maintenant ;-)
    Par contre, pourquoi des angles droits partout ? Par exemple sur la toute derniere image « zoom fourche » ? J’avoue ne pas comprendre l’intérêt de cette procédure…

  12. Séverine dit :

    Merci Nathalie pour cet article, clair et très utile! Récapitulatif imprimé et plastifié pour l’avoir toujours sous la main!

  13. AxelleC dit :

    Merci d’avoir pris le temps de partager toutes ces explications fort utiles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *