1083

Avant de vous raconter ma visite et partager avec vous mes impressions,  je pense qu’une présentation de l’enseigne s’impose ;)

Comment cela a commencé ?

En 2007, Thomas Huriez, informaticien repenti, ouvrait une boutique de mode éthique à Romans dans une maison de famille située face à Marques Avenue. Suite à la fermeture de ses fournisseurs éthiques en 2013, Thomas et son frère Grégoire décidèrent de créer 1083, une marque de jeans et chaussures éco-conçus et fabriqués en France. Depuis, Modetic continue de grandir et compte désormais une boutique en ligne modetic.com et 3 autres boutiques de vêtements beaux et bio, à Grenoble, Lyon, et Nantes.

Anecdote : la boutique en question est l’ancienne maison de la grand-mère de Thomas Huriez. Une bâtisse plein de charme et le lieu m’a touché ne serait-ce que  du fait qu’il est une identité personnelle. Elle est juste derrière moi :

            

Pourquoi le jeans  et les sneakers ?    

Les choix du jeans et de ce type de chaussures sont selon moi emblématique de toute la démarche et vision de la marque. Le but étant de travailler autour d’intemporels et basiques, 2 caractéristiques bien communes à une mode éthique : on vise le vêtement qui dure, résiste au temps qui passe, aux courants de la mode, et à l’usure.

Objectifs – Moyens

L’ objectif premier de Thomas, en lançant son entreprise via la plateforme de financement participatif Ulule : fonder une marque de proximité et parvenir à vendre une centaine de jeans. Il lève ainsi 100 000 euros pour financer les premiers pas de 1083, ainsi nommée parce que c’est la distance entre Menton et Porspoder, les deux villes les plus éloignées de France métropolitaine.

« A ce moment-là, le made in France était tout sauf à la mode. Deux mois plus tard, nous en avions vendu 1 000 ; j’étais le premier surpris ! » Mais pourquoi le jean ? « C’est un symbole de pollution – du fait d’une production gourmande en eau et du recours à la teinture – et de mondialisation. C’était un beau défi de le relocaliser, avec la volonté de défendre les gens et l’environnement. » 

Aujourd’hui, sa société fabrique des denims made in France à 97 %. « Une fois relocalisée la production des rivets et des boutons, qui viennent encore d’Italie,  ils serons à 100 % ».  

Une marque de proximité pour des jeans fabriqués en France depuis les filatures jusqu’au produit fini, mais le tout est incroyablement bien pensé, humain, ingénieux.  Les différents savoir-faire (filature, tissage, confection, logistique etc.. ) ne sont pas réunis au sein d’une seule usine mais ce sont plusieurs mailles déjà existantes qui sont coordonnées et travaille ensemble autour d’un objectif commun : les jeans 1083 ! Cela a permis aux diverses régions de conserver leur savoir faire (pas de délocalisation),et  à chacune d’offrir de nouveaux emplois dans leur région grâce à l’augmentation de la demande.

Ainsi on retrouve :

  • La confection à Marseille, à Romans (celui-ci est essentiellement destiné à confectionner en coup de pouce), à Bobigny, Roubaix
  • Le TISSAGE : à Charlieu (42), Rupt-sur-Moselle (88), Romans (26) et Coublanc (71)

  • LA TEINTURE : à Sevelinges (42), La Gorgue (59) et Chessy (69)

  • LA FILATURE  en Grèce, en Belgique et à Rupt-sur-Moselle (88)

  • LA CONCEPTION les jeans 1083 sont pensés, dessinés, testés et essayés par les  équipes à Romans-sur-Isère où je me suis rendue

  • Les fermetures éclairs de Seclin

  • Les packaging recyclés utilisés par la marque proviennent de Saint-Amand-les-Eaux et Crest

et pour en savoir plus encore vous pouvez faire un tour ici 

Le 100% n’est pas encore possible, mais la marque fait tout son possible pour aller dans ce sens. Nous sommes vraiment baignés dans de belles valeurs, des ambitions humaines et intelligentes ! Pas de motivation de pacotille ou de marketing sans âme ici, la marque transpire la transparence, l’intégrité et l’amour du bien et beau français dans le respect de l’homme et son environnement. 

Alors cela fait propagande, et je vous le dis clairement, je ne suis pas sponsorisée ou quoi que ce soit, je vous exprime mon ressenti et mon intime conviction. J’ai choisi les toiles 1083 pour mon atelier et la boutique par conviction ; j’ai visité l’atelier de Romans pour aller plus au coeur et mieux connaître ce fournisseur, et je n’en suis que plus convaincue , et quand je suis convaincue et enjouée, j’ai besoin de le partager !

Mais revenons à l’essentiel …

1083 : ambitions- projets

L’optimisation des matières premières – Le recyclage – Valorisation et Re-localisation de la filière lin française Délavage Laser

Même si on utilise moins deau  pour la culture du coton bio (coton utilisé pour les jeans 1083), et si ce coton bio provient de Tanzanie (où il est possible de profiter des pluies pour la culture) Thomas et ses équipes sont bien conscientes que le coton bio devient de plus en plus précieux et rare et que sa culture en France à échelle de production actuelle n’est pas pour demain.  De là découle un objectif et projet fabuleux :

Financer l’industrialisation de “Moncoton”, une initiative d’économie circulaire pour extraire le coton de jeans usés, afin de fabriquer les jeans neufs.

“On a des tonnes de coton dans nos poubelles. On peut mettre une part majoritaire de coton usé pour obtenir un fil correct” espère le fondateur de 1083, qui a inscrit dans les statuts de son entreprise son ambition de contribuer à l’économie circulaire.

Avec “Moncoton”, Thomas Huriez aura relocalisé en France l’intégralité de la fabrication de ses jeans. En 2018,  ils voient réalisé le premier pas vers l’économie circulaire en recyclant du coton pour créer le 011, le jeans bio et recyclé pour enfants. Grâce à 4 ans de Recherche & Développement, nous allons bientôt fabriquer vos prochains jeans grâce au coton que nous recyclerons de vos anciens jeans !

Et  les équipes ont aussi travaillé sur le recyclage et après 3 ans de R&D, ils ont  lancé une véritable révolution :

un jeans en matières recyclés + 100% recyclable + consigné.

La France est le premier producteur de lin au monde mais la dernière filature française de lin a fermé en 2005. Comme la filature est le seul chaînon manquant pour relocaliser 100% de la filière lin, 1083 a initié en 2018 le projet « Linpossible » pour créer collectivement les conditions du retour d’une filature de lin en France..

 

 

DÉLAVAGE LASER

Délaver des jeans consomme beaucoup de chimie, de sablage et d’eau. En 2016, 1083 a installé à Romans la première unité de délavage laser en France, permettant de délaver des jeans sans aucun impact sur l’environnement. et sur l’homme (la technique du sablage ayant de conséquences mortelles sur les travailleurs )Même l’énergie consommée par le laser est 100% renouvelable grâce à leur  fournisseur d’électricité Enercoop ! 

J‘ai pu profiter d’une démonstration lors de ma visite et c’est juste impressionnant de précision et  technologie ! Les équipes travaillent encore pour obtenir un résultat fidèle à leurs attentes en matière de qualité et durabilité. Moi je me réjouis de cette avancée technologique et j’espère que ce procédé sera très vite le seul autorisé à un niveau mondial… Espoir, espoir…

 

Toi aussi ce délavage pied de poule te fait rêver?

 

Pour plus d’informations sur les projets vous pouvez poser vos yeux ICI.

 

1083- Ma visite

Pour commencer , il faut savoir que chez 1083, on aime les devinettes et les rébus ! Donc sur les portes de l’atelier, vous ne trouverez que ceci :

Et comme il y en a partout, je vous en remets mes préférées découvertes à l’intérieur :

Apres avoir discuté sur la provenance de tous les matériaux, depuis le fil en passant par la teinture, les boutons, le jacquard des poches , les étiquettes, le packaging, nous avons échangé longuement sur la qualité de ces matériaux et surtout de la toile et de la teinture à l’indigo du fil. 

Aucun sujet n’est tabou, la discussion est ouverte, toutes les questions les bienvenues, et toutes les personnes croisées (en plein travail) hyper agréables, c’est très très appréciable !

 


Très à cheval sur la qualité, j’étais mise au défi de trouver pourquoi ce jeans n’avait pas été mis à la vente…. mais vous pensez bien que j’ai trouvé ! Il s’agissait d’un fil de chaîne tiré sur l’arrière d’une jambe ;)

Mon regard se posait bien sûr sur toutes les étagères mais une fois les matières premières passées au crible, j’ai particulièrement adoré  découvrir leur choix en matière de confection : machine de découpe, visiteuse, machines d’atelier….

jeans 1083 4

jeans 1083 5

Ici la table de découpe, avec un tapis rugueux alvéolé aspirant et une découpeuse électrique.

jeans 1083 6

Ici de quoi vérifier les toiles bien tendues avec une projection lumineuse. Etiquettes défauts à côté pour étiqueter le tissu et projeté les patrons de manière à optimiser les tissus tout en écartant les éventuels défauts.

jeans 10837
Il faut savoir que la marque essaie toujours de se munir de matériel d’occasion, on garde en tête l’up-cycling ;)
jeans 1083 8
j’aurais dû prendre cette photo bien au dessus, mais je pense que vous devinez à quoi elle sert ? Regarder les forme des presses supérieures ;)

Il doit y avoir 3 piqueuses plate à tout casser, puisqu’il existe une machine pratiquement pour chaque étape de confection : automate ceintureuse, automate dessin braguette, automate passants 2 coutures, automate passepoil et j’en passe… je ne les ai pas toutes vues de près non plus car je ne voulais pas gêner Maria, la chef d’atelier qui préparait certaines machines. En effet, cet atelier est aussi un atelier d’apprentissage de l’ecole du jeans !

L’ecole du Jeans

Depuis septembre 2018, 1083 a créé l’école du jeans à Romans pour redévelopper le savoir-faire de la confection des jeans. Ce programme ambitieux et unique en France est l’aboutissement d’un travail d’équipe avec Pôle emploi, Opcalia, Créatech. plus d’info ICI.

Nous avons fini le tour de l’atelier avec le délavage laser dont je vous ai parlé en début d’article, et je vais donc conclure gentiment, mais surtout avec le sourire , car je vous écris cet article le sourire aux lèvres et le baume au coeur depuis le début. Cette visite, expérience et rencontre fut très enrichissante pour moi. Qu’il est bon de baigner dans une ambiance et des valeurs communes, qu’il est bon de comprendre et être compris, qu’il est beau et dynamisant de sentir le souffle vigoureux de cette marque éthique pleine de projets.

Forte de cette expérience, je compte bien continuer à visiter les ateliers de mes fournisseurs et user d’une communication la plus proche possible avec chacun ! Si cela vous intéresse que je continue à partager cela avec vous, n’hésitez pas à me le faire savoir e commentaire ! et je vous laisse, avec 2 questions , les 2 premières personnes à écrire en commentaire ici la bonne réponse , gagneront le patron Basic Six ! ;)

Question 1 : quelle est l’origine du mot Denim ?

Question 2 : comment est né l’expression « Blue Jean «  ?

A bientôt, Nathalie.

Cet article a 26 commentaires

  1. Clotilde

    Ca avait l’air d’être une super visite ! Merci pour le partage !

    1. lajoliegirafe

      Avec grand grand plaisir Clotilde, merci pour ta fidélité au journal ;)

  2. Isabelle

    Super article qui nous fait découvrir les valeurs et la technologie de la marque. C’est top de nous faire découvrir l’envers du décors.

    Pour l’origine du terme denim, il faut faire un peu d’histoire. Le tissu solide et résistant avec lequel étaient fabriquées les voiles des navires et les pantalons des marins, qui a donné naissance aux jeans Levi Strauss, et qu’ils étaient fabriqués dans la ville française de Nîmes dans le style nommé «Serge de Nîmes», qui aurait donné naissance au Denim.

    Le bleu de la chaîne provenait d’une teinture dite « blu di genova » (en italien, « bleu de Gênes ») et le nom jeans viendrait d’une déformation de la prononciation du mot « genovese » (génois).

    1. Maxenti Corinne

      Bonjour, C’est interressant cette visite. Je ne savais pas que tout était automatisé. Impressionnant !
      Pour les questions:
      Denim vient “De Nîmes”
      Blue jeans vient du bleu de Gênes.
      Cordialement

    2. lajoliegirafe

      Merci Isabelle; je me répète mais j’i rédigé cet article et partagé cette visite avec vous avec beaucoup de plaisir! Bravo pour ces réponses toutes justes en première position ! Le patron du basic Six va arriver par mail ! ;)

  3. sylviemtout

    Merci Nathalie pour ce super article! je ne savais pas qu’il existait une telle entreprise à Romans.
    Pour le Denim, c’est la contraction du mot “de Nimes” tissu à armature de sergé servant à fabriquer les jeans.
    Le bleu jean provient d’une teinture “blu di genova” qui vient de la ville Italienne de Genes.

    1. lajoliegirafe

      J’ai rédigé cet article et partagé ces moments avec beaucoup de plaisir ! 2/2 pour les petites questions, et en 2eme position ! Patron du Basic Six gagné ! C’est le moment de surveiller sa boîte mail et Bravo !

  4. helyette

    C’est tellement magique, j’adore ces coulisses, j’aime cette marque depuis leur lancement, c’est vraiment beau :):):)

    1. lajoliegirafe

      Merci Helyette ! Voir un envers du décor aussi empreint de réflexion et d’éthique, cela met en joie c’est certain !

  5. Monikost

    ah la chance ! Je les suis depuis leur début, j’ai acheté le livre, fait imprimer les patrons par un imprimeur également et maintenant il faudrait que je passe à l’acte; Mais mon rêve de faire la visite … merci pour ton article

    1. lajoliegirafe

      C’est une belle aventure qu’ils mènent et j’espère que vous aurez l’occasion de visiter leur atelier comme moi ! En attendant il faut passer à l’acte et se lancer dans la couture de leur jeans!;)

  6. sylou29

    super article !
    1ere question : sergé de nîmes
    2nde question : bleu de gêne
    cà donne envie de faire une petite visite aux ateliers ! c est clair
    bonne journée bisettes bretonnes venteuses :)

    1. lajoliegirafe

      Tout juste ! 2/2 ;) mais pas dans les 2 premières … et je confirme qu’il ne faut pas hésiter à visiter cet atelier si tu passes par Romans sur Isère !

  7. Cécilou 29

    Merci pour ce bel article. J’attends la suite avec impatience.

  8. Granier

    Super article ! Des gens comme ça redonne foi en l’espèce humaine.. .

    1. lajoliegirafe

      Tout à fait ¨L’énergie, et cette politique et stratégie saine et intelligente m’ont tellement stimulés durant cette visite!

    2. lajoliegirafe

      Tout à fait l’énergie, et cette politique et stratégie saine et intelligente m’ont tellement stimulés durant cette visite!

  9. Sb Créations

    Merci pour cette visite fort intéressante. Merci d’avoir pris le temps de rédiger cet article. Vive la couture, vive le made in France !

    1. lajoliegirafe

      Cette visite était aussi agréable et interessante que la rédaction de mon article et c’est donc un vrai plaisir pour moi ! Eh oui, vive la couture, le made in france, le beau et bien !

  10. Francine

    Merci pour le partage de cette visite très intéressante. Comme j’aimerais aussi visiter.

    1. lajoliegirafe

      Avec plaisir, j’ai tellement apprécié ! N’hésitez pas si vous avez l’occasion d’aller à Romans sur Isère!

  11. zabeth

    Bonjour, très intéressant votre article, merci.
    Sergé de Nïmes et le Blue Jean a pour origine le bleu de Gênes.
    Je n’habite pas très loin de Romans sur Isère, j’irai faire un tour c’est sûr.
    Qu’est une “visiteuse”?

    1. lajoliegirafe

      Merci Zabeth ! Une visiteuse est une machine qui permet souvent plusieurs actions : contrôler le métrage, tendre le tissu sur lumière pour vérifier les défauts. C’est la machine verte dans mon article;)

  12. AxelleC

    Génial !! Tu me donnes trop envie d’aller visiter aussi ! Et le tissage et la teinture sont faits prêt de chez moi en plus.

  13. Mairy edith

    Oui ça c’est en France ! Et en Belgique ?

Laisser un commentaire